Inscription Aller à: [ recherche ] [ menus ] [ contenu ] [ montrer/cacher plus de contenu ]



NOUVELLES

La nouvelle est un art dans lequel je me suis lancé tardivement. Le déclic est venu lorsque Ludovic Francioli, THE président fondateur de Dora-Suarez-le blog, a eu l’idée de lancer une collection de recueils de nouvelles.

Le principe : réunir quelques auteurs de polar, leur donner un thème et mettre en forme le tout. L’objectif : promouvoir le polar à travers ces recueils, et financer Dora-Suarez-le blog : pour chaque exemplaire vendu, l’association perçoit 1 euros. L’éditeur a été vite trouvé : Jean-Luc Tafforeau, président directeur gérant général de AO – Editions André Odemard, qui publie mes polars entre autres ouvrages de références, s’est proposé avec enthousiasme et détermination (depuis, la collection a été reprise par le Caïman).

C’est ainsi qu’en mars 2016, le premier recueil a vu le jour sur le thème de « un petit noir ». Quatre auteurs ont répondu présent : François Boulay (Prix Quais du Polar 2007), Daniel Safon (le Régulateur, chez AO), Philippe Setbon, un activiste forcené (BD, roman, cinéma, photos), et moi-même. 4 styles très différents, 4 formats allant de la très brève au mini roman, qui ont donné ce petit bouquin au format très « vintage », un peu Marabout sur les bords, roman de gare sans le côté péjoratif du terme, compte tenu de l’immense qualité des auteurs (mes chevilles vont bien, merci, je porte des bandes molletières).

couv nouvelles 1

Épuisé.

Le second volume de ces recueils est paru début octobre 2016 : À table

atable

Eric Courtial, James Hollin dit « joli coeur », Eric Robinne et moi-même avons planché sur ce thème cher aux truands en mal de confidence : « se mettre à table ». Sauf que nous sommes tous restés sur le sens primitif et avons axé nos nouvelles sur la gastronomie… mais pas que. Épuisé.

Corona_Séverac_Couverture_Recto_Mini

Une fois lancé, pourquoi s’arrêter. En attendant la parution du 8e Séverac (en principe, avril 2021), j’ai concocté une nouvelle intitulé Pas de corona pour Séverac. Sur fond d’enquête policière, on trouve un éloge du clitoris, les adresses de Macron aux Français, les branlettes de Griveaux et l’andouillettes de Jojo, les attestations dérogatoires de sortie et l’asymptomatisme, le confinement et le télétravail, et en apothéose, les bêtises de Sibeth ! À commander sur le site des éditions AO au prix de 3,5 € > lien

Un extrait : « L’élu assassiné ce nommait Francis Vicourt. Il aurait eu soixante ans en juin. Séverac délaissa le dossier et se versa un café. La veille au soir, il avait écouté le président annoncer le confinement national et la fermeture des frontières. Il avait utilisé le mot « guerre » à six reprises, rien que ça. Dans un élan quasiment gaullien, il avait lancé : « l’ennemi est là, invisible, insaisissable, qui progresse. Et cela requiert notre mobilisation générale. »

Il avala son café froid. Finalement, le pire de l’affaire, c’était la fermeture des bistrots et des restaurants !

- Putain d’époque ! grommela-t-il. »

Pas de Commentaires à “NOUVELLES”

  ( Fil RSS pour ces commentaires)

Laisser un commentaire


Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus